Porto Seguro - La côte Sud de Bahia

On l'appelle la Côte de la Découverte (A costa do Descobrimento). J'y suis allée en Mars 2006.

Entre le 9 mars et le 22 avril 1500, suite au traité de Tordesilhas, 1500 Portugais sous le commandement de Pedro Alvares Cabral traversent l'Atlantique sur neufs navires et 3 caravelles.


Après 42 jours de voyage, le 22 avril 1500, la flotte de Pedro Alvares Cabral aperçoit la terre : un petit mont, "très haut et rond". Ils lui donnent le nom de Monte Pascoal (Pâques) et  à la terre découverte celui de "Terra de Vera Cruz" (la terre de la vraie croix) - il y a d'ailleurs un village dans les environs de Porto Seguro, que j'ai traversé, qui se nomme Vera Cruz.


Vendredi 10 mars 2006
    
Je venais de Ilheus. Compagnie de bus "Brasileiro", inconnue de moi. Très grand confort les sièges du bus, bien appréciable sur ce long parcours. On est passé par Itabuna, on aurait aussi pu prendre le bus de Itacaré à Itabuna et changer là. Itabuna m'a paru très laide comme ville. Le trajet fait traverser plusieurs paysages différents, des collines, des routes de terre rouge, et vers la fin, un paysage bien plus vert, et de nombreuses grandes fazendas de bétail.


De grands villages qu'on a traversés, même pas marqués sur les cartes et pourtant bien habités : Sao José de Vitoria - M. de Arataia - Camacan - Sao João do Paraiso - Mascote - Itagimirim.
Arrivés à Eunapolis, il n'y avait pas de bus toutes les 30 mn mais toutes les heures (parce qu'on était en basse saison) On a donc eu le bus de 18 hres, et on est arrivé à 19 hres à Porto Seguro. C'était l'heure de la sortie des écoles et des retours du travail, un vendredi soir, Le bus était bondé (pas de places numérotées, c'est un bus simple). Un gros bourg avant Porto Seguro qui se nommait Vera Cruz.

PORTO SEGURO

Une ville de bord de mer, pas trop grande, avec des gens qui y vivent, des bus qui fonctionnent, une gare routière à 1km du centre, et un aéroport international à 1,5 km, des centres commerciaux, tout cela à taille humaine.
 
Porto Seguro se trouve à 732 Km au sud de Salvador. Je pensais ne pas aimer cette ville avec tout ce qu'elle dégage de touristique. Et puis j'ai aimé.




C'est une ville en bord de mer (quoique les plages de ville personne n'y va, il faut aller à la plage en dehors du centre ville).


Elle se trouve à l'embouchure d'un fleuve, le rio Buranhém, d'où une balsa permet de rejoindre en aller-retours constants la côte sud vers Arraial, Trancoso.

Porto Seguro est le berceau du Brésil. Enfin, toute cette région, puisque c'est face au Monte Pascoal, plus au sud, que les Portugais aperçurent la terre.

C'est à Porto Seguro, que la première installation portugaise importante s'est créée, sur une colline, la ville historique, bien restaurée.  Porto Seguro est certes une ville balnéaire très importante, mais aussi une ville historique.




Mais, à Arraial d'Ajuda de l'autre côté du fleuve, les premières fondations de l'église datent de 1549. À Trancoso, autre église ancienne aussi. Et sur la côte nord, à Santa Cruz Cabralia, une ville historique sur une colline également. À Cruz Vermelha, une croix marque l'emplacement où fut célébrée la 1ère messe du Brésil.

ARRAIAL D'AJUDA

Lundi 13 mars 2006

Face à Porto Seguro, de l'autre côté du fleuve Buranhem, se trouve Arraial d'Ajuda.

La traversée en balsa sur le fleuve entre les deux rives devient un  quotidien tout comme on prend un bus. La balsa ne s'arrête pas de la journée, elle circule toutes les 10 mn et toutes les heures une fois passées 22 hres, et coûte 2,50 reais l'AR. La traversée est très courte.



Il faut, à l'arrivée de la balsa, prendre un bus (1 real) pour rejoindre le village qui se trouve à 3 km du fleuve.

Du centre du village il faut marcher pour rejoindre la plage de Mucugé qui est la plus proche.



Arraial, à l'origine, un peuplement fondé par les Jésuites au 16ème siècle : o Arraial de Nossa Senhora, en hommage à Tomé de Souza et aux premiers Jésuites qui arrivèrent en 1549, avec leurs trois navires : Conceição, Salvador et ... Ajuda.

L'église de Nossa Senhora d'Ajuda commença à être construite en 1549, et autour quelques maisons mais en 1772 l'église fut totalement reconstruite. Depuis le du 18ème siècle, Arrail est le lieu d'un pèlerinage important suite à la découverte d'une fontaine miraculeuse surgie au pied de l'église.


Arraial d'Ajuda est devenue à la mode dans les années 70, époque où les Hippies découvraient tous les coins les plus enchanteurs du Brésil. 20 km de plages de sable, une mer tranquille, une végétation luxuriante. Aujourd'hui, pousadas, boutiques, agences de voyage, ne laissent plus d'espace dans ce village qui n'est pourtant pas très grand.

TRANCOSO

Trancoso existe depuis 1586, et en 1759 le village commence à se former à partir de l'ancien peuplement jésuite qui se nommait São João Batista dos Índios.

Trancoso ne pas pas semblé autant envahi de touristes que Arraial. La végétation est belle, les plages magnifiques, tout y est resté plus sauvage. Mais tout y est plus cher.

Le chauffeur du bus annonce que pour le centre historique il faut descendre "là" avant le terminus. Sympa. je n'ai comme ça qu'à monter la rue et j'arrive sur le magnifique Quadrado.


Le Quadrado rassemble traditionnellement l'église (São João Batista - 18 ème siècle) et les maisons d'habitations, qui sont aujourd'hui transformées en boutiques, et pousadas.


Ensuite direction la plage qui s'étend à l'infini, entre une mer magnifique et une lagune. Là aussi un fleuve se déverse. Attention à la marée montante qui empêche parfois de revenir sur ses pas par la plage..


La lagune


COROA VERMELHA

Mardi 14 mars 2006 - Jeudi 16 mars 2006

C'est dans la région actuelle de Santa Cruz Cabralia, au nord de Porto Seguro, exactement à Coroa Vermelha, que le frère Henrique de Coimbra célebra la première messe. Une croix de bois y marque l'emplacement.



Coroa Vermelha se trouve un peu avant d'arriver à Santa Cruz Cabralia. La plage est magnifique, et quand on s'éloigne des barracas de plage, en allant en direction de la pointe, là où se trouve la croix qui marque l'emplacement de la première messe célébrée par les Portugais sur la terre du Brésil, le lieu est superbe.



Le débat existe toujours de savoir où la flotte de Cabral a effectivement débarqué en 1500. Certains historiens optent pour Coroa Vermelha, mais à Praia do Cruzeiro, d'autres au Rio da Vila, à Porto Seguro, qui présente d'avantage de similitudes avec la description de la carte de Caminha.
Un monument, le "Memorial do Encontro" a été construit pour commémorer les festivités de l'an 2000 et une petite chapelle.


Pour y aller, on a pris le bus de ville sur le bord de mer de Porto Seguro en direction de la côte nord. On a mis  presque une heure, 45 à 60 mn qu'il faut.

SANTA CRUZ CABRALIA
     
Les Portugais, se sont installés sur les bords du rio João de Tiba en 1541, mais c'est seulement en 1933 que le village de Santa Cruz prit le nom de Santa Cruz Cabralia.


Santa Cruz Cabralia est construite sur deux hauteurs. C'est dans la partie haute que se trouve le centre historique : Igreja de N.S. da Conceição, construite au 17 ème siècle, et a Casa de Câmara e Cadeia, du 18ème, ainsi que les ruines d'une construction jésuite du 16 ème.


PRAIA DO ESPELHO
  
Mercredi 15 mars 2006

La praia do Espelho (la plage du miroir) a été classée dans le guide Quatro Rodas comme la 3 ème plus belle plage de tout le Brésil. Piscines naturelles, falaises de couleur ocre, fleuves qui se déversent dans la mer (faire attention quand on marche le long de la plage car les fleuves se remplissent quand la marée monte)

La praia do Espelho  se trouve entre Trancoso (à 20 km) et Caraiva (à 9 km). La fin de la route n'est pas asphaltée c'est de  la piste.


Sur la route qui conduit à Espelho, la vallée des buffles, une ferme avec 5000 têtes de buffles. (sans interêt) et une réserve d'Indiens "Imbiriba" dont on visite .... la boutique de vente artisanale.

On s'est rendu à Praia do Espelho en excursion touristique car pas de transports locaux, La plage se situe au milieu de la route entre Trancoso et Caraiva (plus proche de Caraiva) mais on ne peut s'y rendre qu'à pied ou en bateau.

On nous a tous fait débarquer dans un restaurant/pousada à Praia de Curuípe, où il y a restaus et pousadas.

Praia do Espelho se trouve au sud de la Praia de Curuípe, dont elle est séparée par le petit fleuve do Espelho (un ruisseau à marée basse). C'est de là qu'on a marché par la plage, et traversé le petit fleuve, pour atteindre Espelho et ses falaises ocres et blanches. Un condominio de luxe existe déjà, à Outeiro das Brisas, avec piste d'atterrissage d'avions privés pour les pousadas de luxe.